Les Hommes Oignons

(2 avis client)

17,50

Et si…

Et si la vie avait autant de réalités possibles, de strates, comme l’oignon et ses multiples couches ? Esteban, le personnage central de ce récit, voit sa vie basculer. Professeur de français, trentenaire, marié à Guilhem et papa de deux enfants, il s’apprête à rejoindre son lieu de travail à Bruxelles. Il est tôt comme tous les matins. Trop tôt.

La routine. Préparation des collations, des enfants, des petits-déjeuners, les bisous sur les fronts, le train à prendre, ne pas le rater surtout, se dépêcher, une marche verglacée, la précipitation qui enlève toute lucidité, une seconde d’inattention, une chute qui peut tout changer ou pas …

Tout n’est pas noir ou blanc ! Jamais.

Extrait :

« Maintenant, je le sais. Je suis un Homme oignon. Un homme multicouche. Un homme complexe. Un homme à plusieurs tiroirs. Un homme apparence. Un homme ruisseau. Un homme bousculé. Un homme blessé. Un homme aimé. Un homme envié. Un homme patchwork. Un homme à secrets. Je ne suis pas le seul. Nous sommes tous des hommes oignons. La vie serait tellement morne si nous n’étions qu’une couche. Celle qu’on voit, qu’on sent, qu’on entend, qu’on montre à tout le monde. Quel ennui ! »  

Résumé et développement :

Les personnalités de ce récit vont se succéder avec un même point commun ; ils sont tous des Hommes oignons. C’est-à-dire, des femmes et des hommes aux multiples couches que la vie épluche au fil de leurs péripéties ! Clément, le premier amour. Inès, l’écorchée vive. Gabriel, le regard pénétrant. Mamma Cath, la cerise sur le gâteau. Guilhem, l’âme sœur. Leurs destins vont se croiser, s’emmêler jusqu’à se confondre et former le squelette de la vie du personnage principal. L’épluchure de l’oignon est une mise à nu ! Chaque couche évoque un sentiment, une émotion, une blessure du narrateur ; l’enfance, l’immigration, l’orientation sexuelle, les familles d’accueil, l’homoparentalité, le regard des autres, la différence.

 

 

Format Broché A5 

ISBN 978-2-493402-00-4

Pages : 170

Prix de vente public  : 17,50 euros

Format Numérique

ISBN 978-2-493402-05-09

Prix de vente Public : 5,49 euros

Disponible ici :

 

 

 

 

Brand

Esteban Moreno Corral

Esteban Moreno Corral enseigne le français dans une école secondaire à Bruxelles au sein d’un dispositif d’accueil et de scolarisation pour les élèves primo-arrivants. Petit déjà, il est curieux ; observer ce monde en mouvement, ce qui se joue autour de lui, requiert son regard, agite son attention. Ce qu’il découvre se transforme en désir de raconter des histoires. Adolescent, la mise en scène et l’écriture théâtrale sollicitent son intérêt, il découvre l’art vivant ; un lieu de tous les possibles qui ouvre des voies et désenchaîne les esprits. En 2021, à la suite d’un accident de travail et d’une longue immobilisation physique, il ressent une nécessité ; ce moment de vie entre parenthèse doit être un espace de liberté, un territoire de création à investir. Sa première autofiction « Les Hommes Oignons » est née de cette pause.

2 avis pour Les Hommes Oignons

  1. Emilienne

    Une lecture « coup de poing » à découvrir.
    Ce titre est un ovni. Un de ces livres que tu commences en pensant plus ou moins savoir de quoi il parle, pour ensuite te rendre compte qu’il est bien plus que ça. Qu’il est quelque chose de difficilement définissable. 
    Il me fait penser à un journal intime dans lequel l’auteur nous laisse entrer dans son intimité, nous livrant des moments importants de sa vie, pour ensuite nous laisser guider vers quelque chose de plus imaginaire, intégrant, petit à petit, de nouveaux personnages qui évoluent autour de lui, et ont chacun.e un rôle important à jouer, et son assez bien construits. 
    Ce livre est une vraie claque. Une de celles dont nous avons besoin. Une de celles qui peuvent, parfois, être nécessaires pour nous aider à nous repositionner face à certains choix.
    À travers cette autofiction, il va être question de peurs, de doutes, d’interrogation, de construction, de déconstruction, d’acception de soi…
    J’y découvre une plume très agréable à lire. Fluide, sensible, poétique, et même philosophique. Une temporalité parfaitement maîtrisée, bien que pour ma part, un peu perturbante au début. 
    J’aime la manière dont cette histoire est construite. Je n’ai encore jamais lu quelque chose de semblable. Et c’est avec plaisir que je découvrirais d’autres œuvres de l’auteur (quand il y en aura, évidemment. Et s’il y en a 😅)

  2. Edwin Goossens

    Petit bijou déroutant à savourer en quelques belles soirées. Ma nièce Chloé m’en a fait cadeau. Elle ne pouvait pas mieux tomber!

    • Editions de la Trémie (client confirmé)

      Merci pour votre commentaire. Nous l’avons transmis à l’Auteur, il en est ravi.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *